MENU

Déconfinement des résultats des enquêtes Great Place to Work® : quelles conclusions ?

Déconfinement des résultats des enquêtes Great Place to Work® : quelles conclusions ?

Aujourd’hui plus que jamais, la mission de l’Institut Great Place to Work® Luxembourg est essentielle : accompagner et aider les organisations à rebondir face à la crise du COVID-19 et ses conséquences. Le contexte actuel révèle l’importance de deux aspects au cœur de notre modèle depuis sa création : la confiance et le soutien témoigné aux collaborateurs comme clés d’une organisation efficiente. Retrouvez les dans les résultats de nos deux enquêtes menées en avril 2020 à travers le Grand-Duché de Luxembourg.

#1 - Pulse Survey COVID-19 vs. HR : 70 dirigeant.es et professionnel.les RH partagent leurs changements organisationnels

Sans surprise, 43% des entreprises répondantes déplorent un impact très négatif de la pandémie sur leurs activités et leurs résultats avec :

  • des changements de méthodes de travail (91%)
  • un ralentissement économique (71%)
  • ou encore des problèmes de communication et une baisse de la motivation (19%)

L’impact est également visible sur le moral des équipes puisque 66% des dirigeant.es et Gestionnaires RH remarquent que leurs collaborateurs sont stressés. Malgré tout, la situation actuelle développe d’autres formes de collaboration avec davantage de solidarité et de soutien au sein des équipes.

  • Pour accompagner tous les employés, quel que soit leur mode de travail, et favoriser leur motivation, les entreprises lancent diverses initiatives visant à :
  • intensifier la communication interne pour les informer et les soutenir
  • entretenir les liens sociaux
  • veiller à leur bien-être et la sécurité de leur environnement de travail

Parmi les mesures phares prises en réponse à la pandémie, le recours au télétravail est quasi unanime. Pour 62% des entreprises ayant opté pour ce mode de travail, plus des 3/4 de leurs collaborateurs en bénéficient déjà. Il est accompagné d’une intensification de la communication afin de maintenir les liens sociaux entre les collaborateurs.

Pourquoi 58% des entreprises font davantage confiance à leurs équipes qui travaillent à distance ? Ce pourcentage s’explique avant tout par la culture de l’entreprise (management horizontal et participatif) mais également par l’absence de micro-management, une confiance mutuelle et un suivi régulier.

Ces entreprises ont pu donc faire preuve de plus de réactivité à l’annonce du confinement, grâce à des outils informatiques adaptés tels que des ordinateurs portables et des VPN, ainsi que des solutions de travail digitales.

Sur le volet des Ressources Humaines, 42% évoquent un besoin futur en procédures internes, et 38% en formations.

En effet, près de 50% des entreprises répondantes pensent qu’il sera également nécessaire que les managers soient formés à la gestion d'équipe à distance.

Et après ? D’après notre enquête, les priorités des Ressources Humaines et du Top Management pour les prochains mois seront de :
#1 Consolider l’effet de solidarité
#2 Communiquer davantage
#3 Améliorer la procédure sur le télétravail
#4 Mettre en place des projets de digitalisation

Découvrez l’intégralité des résultats de cette enquête ici.

 

#2 - Pulse Survey COVID-19 vs. All Employees : 369 collaborateurs partagent leur ressenti et leur quotidien en confinement

Globalement, plus de la moitié des répondants se sentent plutôt en forme voire détendus. Un chiffre positif qui est cependant à nuancer avec les effets néfastes que le confinement a sur certains travailleurs : un quart se sentent fatigués et/ou angoissé, et 16% se disent même épuisés.

Dans un contexte anxiogène de confinement, il est essentiel de prendre l’air pour la moitié des répondants, mais également d’échanger avec ses proches. Enfin, il est primordial pour plus de la moitié de maintenir une activité professionnelle, même à distance. 37% ont aussi besoin d’une activité physique régulière.

Cette crise du COVID-19 aura-t-elle un impact sur les entreprises et l’organisation du travail en général ? 2/3 des répondants semblent le penser en soulignant la nécessité de banaliser la pratique du télétravail et d’avoir un meilleur équilibre vie privée – vie professionnelle. En effet, le confinement a fait naître de nombreuses remises en question quant à l’importance de revoir leur sens des priorités et de revenir à l’essentiel.

Alors que près de 90% des répondants télétravaillent, 38% d’entre eux expérimentent cette pratique pour la première fois alors que seulement 12% le pratiquaient déjà régulièrement. De surcroit, plus de la moitié des répondants estime que leur entreprise était mitigée voire non favorable au travail à distance avant cette crise.

Cependant, 60% des personnes travaillant à distance estiment finalement que leur entreprise leur fait actuellement totalement confiance.

Une communication régulière et plus soutenue, à l’écrit comme à l’oral, est la clé d’une collaboration efficace à distance. 68% des télétravailleurs déclarent communiquer plusieurs fois par jour avec leurs collègues. Alors que la communication avec son manager direct semble moins régulière (quelques fois par semaine), nous remarquons que 8% des télétravailleurs n’ont même aucun contact avec leur manager direct.

Malgré les nombreux moyens de communication mis en place par les entreprises, le contact avec les collègues manque pour 64% des répondants, ainsi que les moments conviviaux pour 50%, ou encore l’ambiance de travail pour 48%.

Télétravail et changement de rythme : quelles conséquences ? Cette période impacte peu la qualité du travail fourni à distance par les travailleurs luxembourgeois, et s’avère même meilleure pour 28% d’entre eux. En revanche, 14% affirment fournir un travail moins qualitatif, principalement pour des raisons familiales entrainant des difficultés de concentration.

Nous remarquons que la quantité et le temps de travail pour les répondants en télétravail restent relativement inchangés, ce qui n’est pas le cas pour les personnes travaillant sur site puisque la quantité est plus conséquente pour 38% d’entre eux, et le temps plus long pour 43%.

Plus de la moitié des télétravailleurs ont facilement trouvé leur rythme pour séparer vie professionnelle et vie privée. Cependant, pour 34% d’entre eux, cela s’avère compliqué. Plusieurs facteurs entrent en jeu :

  • le manque d’anticipation et les procédures : les entreprises peu ou pas coutumières du télétravail ont dû mettre en place certaines procédures internes très rapidement et adapter leurs outils informatiques
  • la gestion des enfants et de l’école à la maison
  • la communication : identifier et mettre en place des moyens de communication adaptés au travail à distance : quelle(s) plateforme(s), quel(s) moyen(s) de communication pour quel(s) message(s), quel rythme ?
  • l’espace de travail : s’aménager du jour au lendemain un espace de travail propice au télétravail dans un environnement optimal n’est pas chose aisée

Découvrez l’intégralité des résultats de cette enquête ici.


REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris