MENU

4 façons de repenser l’entretien annuel

4 façons de repenser l’entretien annuel

Et si on replaçait l’humain au cœur de l’entretien annuel ?

Alors que la fin d’année rime avec les traditionnels entretiens annuels, cette étape redoutée des employés est souvent considérée comme insuffisante ou dépassée, et peut également être source de stress. Pour redonner du souffle à cette démarche, il convient de rappeler que l’entretien annuel n’est qu’un outil et qu’il convient donc de régulièrement remettre en question sa pratique.

Selon une étude BVA en 2019, les salariés attendent en priorité de cet entretien un retour sur leur travail (60%), la possibilité d’évoquer une évolution de carrière (53%) et leurs perspectives en matière de développement de compétences et de formations (51%).

Dans une économie en constante évolution où l'adaptabilité et la flexibilité sont indispensables, des alternatives existent pour repenser l’entretien annuel.

#1 Vers un management participatif

L’entretien individuel est fréquemment perçu comme l'une des illustrations du management vertical : l’entreprise fixe les objectifs pour l’année à venir et le salarié n’intervient pas dans le processus. Avec le management participatif, le collaborateur est invité à préparer et formuler sur un document, ce qu’il est, ce qu’il incarne, les challenges qu’il souhaite relever, les idées qu’il veut rendre possibles.

#2 Changer la périodicité

La fréquence annuelle de l’entretien ne correspond plus au mode de travail en projet tel qu’il existe de plus en plus. Dans certaines entreprises, l’entretien est passé d’une rencontre annuelle à 3 ou 4 entretiens par an, soit un par trimestre. Ce nouveau rythme permet à la fois de suivre les réalisations de près, tout en ajustant plus rapidement au besoin.

#3 La culture du feedback 360°

Conçu pour encourager une culture du feedback et d’amélioration du management, le feedback 360° vise à évaluer les compétences techniques, managériales, sociales et comportementales d’un collaborateur en faisant intervenir ses supérieurs hiérarchiques, mais aussi ses collègues, et parfois même ses fournisseurs et prestataires.

#4 La valorisation des compétences plutôt que de la performance

L’entretien individuel, c’est l’occasion de valoriser les compétences relationnelles de chaque collaborateur. Le savoir-être, l’enthousiasme autour des projets, l’entraide sont autant de points à valoriser et analyser pour faire avancer l’équipe dans de bonnes conditions de travail et dans l’atteinte des objectifs fixés.

Selon une étude de Deloitte, 90% des entreprises qui ont revu leur système d’évaluation ont constaté un meilleur niveau d’engagement chez leurs collaborateurs.


REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris